Dans le contexte économique actuel, pour durer, chaque entreprise doit anticiper et mettre en place un management de performance économique incluant la transformation digitale qui impose une véritable culture numérique de l’organisation, fondée sur l’intelligence collaborative, l’adhésion et la participation des salariés, l’évolution constante des métiers, des procédures, des modes de travail et de l’organisation.

IMG_5663C’est pourquoi, dans le cadre de ses conférences d’actualités thématiques sur les sujets impactant le quotidien de ses clients, et de sa démarche de mécénat culturel, le cabinet Crowe Horwath Ficorec a accueilli une quarantaine de personnes, le 27 février dernier, pour une conférence d’information portant sur :

« L’IMPACT DE LA DIGITALISATION DANS LES PME/PMI »

co-animée par Matthieu CAPUONO, Associé dirigeant du cabinet Crowe Horwath Ficorec et Christian REY, DG de Marseille Innovation.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes (selon une enquête BPI France) :

  • 45 % des dirigeants n’ont toujours pas de vision de la transformation digitale de leur entreprise,
  • 61 % des dirigeants n’ont pas ou peu mis en place d’outils de collecte et de valorisation des données,
  • 60 % n’utilisent pas ou peu les données pour améliorer leurs offres ou la relation client,
  • 20 % des dirigeants estiment que le temps de la transformation digitale n’est pas venu pour leur entreprise.

Ce contexte digital bouleverse tellement les lignes qu’il affecte indifféremment les entreprises en B to C comme en B to B (voir infographie TNS sofres) :

L’individu en 1ère ligne :

  • 48 % pensent que la digitalisation a eu un impact très fort sur leur fonction
  • 41 % sur leur manière de travailler
  • 31 % sur leur business model
  • 63 %  pensent que le digital aura un impact sur leur fonction à l’avenir
  • Et pourtant 27 %  se sentent à l’aise avec les nouvelles pratiques digitales….

Face à un client mieux informé, plus volatil et ayant accès à une offre plus abondante, il devient indispensable pour toute entreprise de placer le client final au coeur de sa stratégie. La transformation digitale n’est pas qu’une mise à niveau technologique passant par la digitalisation des outils et des process. C’est une nouvelle manière de créer de la valeur en réinterrogeant son business model dans un contexte digital.

A la fin de cette conférence, deux participants ont pu gagner des heures de massage au sein de leurs entreprises ; Crowe Horwath Ficorec, étant un cabinet conscient des enjeux liés à la prévention santé et au bien-être de ses collaborateurs (mise en place d’ateliers bien-être depuis quelques années), a souhaité faire profiter des bienfaits du massage en entreprise. Le praticien Stéphane MADONNA, va venir au sein des entreprises gagnantes pour pratiquer des massages AMMA,  qui se fait à partir d’un protocole d’acupression et digipression sur le corps.

HJ9A6988Cette conférence a été suivie du vernissage de l’artiste plasticienne Julia MICH qui a créée son propre concept  le   « Picout » qui consiste à apposer manuellement à l’aide d’une seringue une perle de mastic, pour concevoir une  nouvelle forme de pointillisme.

Devenu un rendez-vous régulier et attendu par ses clients, la particularité de cette double manifestation réside dans l’importance pour Crowe Horwath Ficorec, d’avoir une démarche d’expert métier tout en participant pleinement à la vie sociale et culturelle du territoire.

Post sur LK SOIREE DU 27 02